Quel plan de travail choisir ?

Le plan de travail est l’élément nécessaire et incontournable d’une cuisine, pour qui veut préparer ses repas confortablement sur un espace libre. Il est aussi la touche finale de l’ensemble, véritable finition esthétique, qui a cette propriété étonnante de pouvoir changer le style du meuble sur lequel il est posé. Un exemple : une cuisine en bois, plutôt prisée pour son caractère chaleureux, traditionnel, joue aisément les contemporaines, revêtue d’un plan de travail stratifié ou céramique blanc ou noir. Et Vice et versa. Voyez plutôt !

La Loft

Quelle matière choisir ?

Il y a le bois, la céramique, le quartz, l’inox, le granit etc. Petit tour des matière disponibles sur le marché avec quelques caractéristiques et conseils de base pour bien choisir votre plan de travail :

Le bois

Le hêtre et le chêne sont des bois fermes, l’eucalyptus plus tendre. Pour une utilisation intensive, on préfèrera la dureté des essences. C’est un matériau résistant et facile d’entretien. Pour le préserver et suivant les types de bois, il est recommandé d’appliquer de l’huile de lin abondamment la 1ère fois puis régulièrement, comme pour un parquet, ce qui permet de le protéger contre l’humidité et les taches. Pour un plan de travail en bambou, préférer l’huile d’amande douce. On fera bien attention à enlever les restes de nourriture du plan de travail après utilisation pour éviter les champignons qui pourraient s’y développer.

L’inox

C’est le choix des cuisiniers professionnels en raison de ses propriétés anti bactériennes. Surface lisse et sans aspérités ou bien avec des alvéoles, selon sa préférence. Il ne rouille pas, n’absorbe pas les taches et il très facile à nettoyer avec des produits simples comme le savon ou le vinaigre et à l’aide d’une éponge. Son principal défaut : il est sensible aux rayures et aux traces de doigts. Il faut donc éviter de couper à-même le plan et d’utiliser une éponge abrasive pour le nettoyer. Pour le faire briller après le nettoyage, passer un chiffon.

L’inox se marie avec tous les intérieurs et il a ce côté « industriel » très en vogue en ce moment.

Le quartz

On l’aime pour son design très contemporain et sa forte résistance aux chocs, aux taches et aux rayures. Le nettoyage est facile avec des produits de base comme l’eau savonneuse. Sa sensibilité : Les produits chimiques et les solvants ainsi que la chaleur. Hé oui, rien n’est jamais parfait ! Une trop forte chaleur (supérieure à 150°) risque de décolorer votre plan de travail. Il suffit de le savoir et d’utiliser un dessous de plat pour tout ce qui sort du four. C’est tout !

Le granit

Comme le quartz, le granit présente de belles qualités de résistance aux chocs, aux taches et aux rayures (attention toutefois à l’utilisation de couteaux en céramique). Mais plus que le quartz, il résiste aussi à la chaleur. Pour le nettoyage, un bon coup d’éponge suffit. C’est un matériau très fiable dans la durée. Comme tous les plans de travail, comme tous les matériaux en général, un bon entretien reste nécessaire si l’on veut garder son produit dans un état optimal. Ainsi, tous les ans, il est conseillé de passer un produit hydrofuge pour préserver un bon niveau de porosité. Il est à noter que les finitions polies sont un peu plus résistantes que les finitions satinées.

Petite mention spéciale pour le granit noir Zimbabwe qui, contrairement aux autres granits constitués en majorité de quartz, contient un pourcentage élevé de gabbro, une roche plutonique qui lui conférant une dureté et une résistance supérieure.

Un article plus complet sur le granit ici

La céramique

Longévité et résistance sont les avantages marquants des plans de travail en céramique. Chaleur (jusqu’à 900°), rayures, taches, la céramique n’en a cure ! Une petite précaution toutefois : éviter de poser un plat qui sort du four sur les bords du plan, un choc thermique pourrait se produire. De même, très résistant aux rayures, l’emploi d’un couteau en céramique est préférable sur une planche à découper. C’est un matériau moderne, esthétique et très varié en termes de choix de coloris. Hygiène facile à l’eau savonneuse.

Une petite faiblesse, sa résistance aux chocs sur les arêtes et les chants.

Le stratifié

Le plan de travail en stratifié présente le plus large choix de coloris et effets matières. Il imite le bois, l’ardoise, le métal etc. C’est le matériau le plus vendu grâce à son très bon rapport qualité/prix. Il résiste aux produits chimiques, à une chaleur de 180°, aux taches et à l’humidité.

Généralités 

Bien entendu, on ne le répètera jamais assez, même si votre surface est calibrée à l’épreuve des agressions de tout type, mieux vaut toujours l’entretenir avec soin et appliquer quelques règles de base communes à tous les matériaux : mettre un dessous de plat sous un récipient qui sort du four ou du gaz plutôt que directement sur la surface, éviter de couper hors d’une planche, préférer les agents lavants doux plutôt que ceux plus corrosifs etc.

Ensuite il vous reste le côté esthétique… et là, c’est à vous de décider. Je ne peux plus rien pour vous ;)

 

Sources / Crédit photo : Cuisines et Bains magazine, Côté Maison, Plans cuisines, ntfrg.com, Bulthaup, Silestone, Bâcle Pierre et Granit, Plans Pluriel, Utoo.me

 

 

Garanties cuisines équipées

Que couvrent les garanties Cuisines d’un produit ?

Les produits SAGNE Cuisines, comme ceux de la plupart des autres marques, sont garantis contre les dégradations résultant d’un vice de fabrication.
Cette année, SAGNE Cuisines est passée à 10 ans de garantie pour les cuisines (excepté sur les cuisines en PVC dont la garantie est de 5 ans) et à 25 ans pour les mécanismes.

Notre garantie Cuisines 10 ans couvre le remplacement du produit si un défaut de fabrication des matériaux apparaît pendant toute la période de garantie qui suit l’achat de la cuisine. Elle couvre également les mécanismes des meubles d’angle (Le Mans et Magic Corner) ainsi que ceux des meubles télescopiques. Sont exclus la main d’œuvre et les frais de transport ainsi que l’électroménager.

Notre garantie Mécanismes 25 ans couvre le remplacement des charnières, des mécanismes internes des tiroirs, des casseroliers, des portes relevables et meubles hauts.

Mais attention ! Tout ne peut pas relever de la garantie. Remise en question de la couverture :

  • si le consommateur est intervenu sur son produit :
    • Pose
    • Montage
    • Stockage non soigné
    • Utilisation inappropriée du produit
    • Mauvaise utilisation du four ou du lave-vaisselle (chaleur/humidité excessives)
    • Utilisation de produits non conformes pour le nettoyage des surfaces
  • Lorsque le temps a fait son œuvre, des manifestations d’usure comme les rayures, la patine etc. peuvent apparaître et elles ne sauraient bénéficier des termes de la garantie.

 

  • Certains meubles présentent aussi des caractéristiques particulières, inhérentes au matériau qui les constitue. Le bois, par exemple, matière vivante par excellence, peut montrer des différences de teintes ou d’aspect sans être considéré pour autant comme un défaut. Il est possible aussi qu’une longue exposition à la lumière du soleil ou de la lune finisse par altérer légèrement la couleur des façades de votre cuisine (bois, laque ou autres), sans que la qualité du produit soit remise en question.

 

Quoi qu’il en soit, votre cuisiniste est le meilleur conseil que vous puissiez trouver pour vous expliquer les particularités de chaque matière et ce qui entre ou n’entre pas dans les garanties. N’hésitez pas à lui en parler !

Crédit images : La Copidec