Les plaques de cuisson

Bien choisir sa plaque de cuisson

Comment choisir son type d’appareil de cuisson ?

Pour faire le bon choix, vous devez prendre en compte plusieurs éléments :

  • Vos besoins de cuisson
  • La superficie de votre cuisine
  • L’énergie dont vous disposez (gaz naturel, bois, électricité…).

Les tables de cuisson : encastrées dans votre plan de travail, les tables de cuisson s’adaptent à tous les décors. Esthétiques et pour certaines dotées d’une technologie avancée, elles utilisent à merveille le gaz et/ou l’électricité.

Les plaques gaz
Elles sont souples d’utilisation et montent en puissance rapidement. On trouve maintenant des produits au design innovant mais toujours traditionnel aussi. De nombreux matériaux sont utilisés pour revêtir la surface des plaques de cuisson gaz. Plaques émaillées traditionnelles ou plaques en acier, en verre brillant, mat ou miroir, et même en fonte. Les plaques en acier peuvent bénéficier également d’un traitement de surface qui les rend plus facilement nettoyables, et plus résistantes aux rayures.

Les plaques électriques classiques
Très souvent en fonte pour la robustesse, la chaleur est transmise directement par conduction, c’est-à-dire par contact entre les résistances et le récipient grâce à la fonte. Elles proposent beaucoup d’inertie. Pour une efficacité maximum il faut les arrêter avant la fin de la cuisson pour limiter la consommation d’énergie supplémentaire. Les produits les plus haut de gamme limitent les pertes d’énergies.

Les plaques vitrocéramiques
Cette famille de plaques de cuisson existe en deux types de foyers :

  • Radiants, qui chauffent par conduction ou rayonnement.
  • Halogènes, qui ne chauffent que par impulsions successives (chauffe plus rapide).

La technologie vitrocéramique ne désigne pas une catégorie de plaques électriques mais un type de revêtement : il existe aussi des plaques vitrocéramiques au gaz.

Les plaques à induction
Très prisée, cette technologie convertit le courant normal en courant à très haute fréquence avec un générateur électronique. Le courant alimente ensuite une bobine de cuivre (inducteur), laquelle crée un champ magnétique qui chauffe directement le récipient. Le transfert se fait sans perte car aucun autre élément n’absorbe l’énergie.
Notez toutefois que dans le cas de plaques à induction, il vous faut utiliser des casseroles spécifiques portant la mention « Classe Induction ».

C’est l’induction qui est la plus économe en énergie, au coude à coude avec le gaz qui reste très souple d’emploi et ne demande pas de matériau particulier pour les contenants ; les autres solutions sont plus énergivores.

Après de nombreuses années au gaz, j’ai récemment équipé ma cuisine d’une plaque à induction. Après l’aspect design et la facilité de nettoyage, le point qui m’a fait changer c’est la sécurité, car avec des enfants le risque de brûlure par contact après cuisson est évité.

Sources : GDF Suez, Que Choisir, EcoSapiens.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.