ellipses

Le miroir

C’est une histoire qui date ! D’abord, il y a eu l’eau. Tout simplement. Encore fallait-il qu’elle soit calme pour pouvoir s’y regarder.

Histoire en bref…

Inventé depuis des siècles, l’Antiquité jugeait le miroir utile et salvateur. Les philosophes pensaient qu’il permettait aux hommes… et aux femmes (ben oui!) de bien se connaître. Il invitait ainsi celui qui se regardait à ajuster ses actes en fonction de ce qu’il voyait. L’image reflétée renseignait sur l’état de la personne et l’incitait à agir. Socrate proposait ainsi aux ivrognes de se regarder dans un miroir dans l’espoir que leur image les conduise à prendre conscience de leur mauvais état de santé et à modifier leur habitude néfaste. L’histoire ne nous dit pas si cela marchait ou pas. En ces temps reculés, que ce soit en Grèce, en Chine ou en Égypte ou même chez nous, pour se voir dans un miroir, il fallait polir le métal !

Pareil au Moyen-Âge, où l’église y voyait à la fois une aide à l’introspection (on n’est pas très loin de l’idée des philosophes) mais croyait également que le miroir avait une puissance manipulatrice conduisant à l’envoûtement, voire à la possession. 

C’est au 17ème siècle que le miroir devient vraiment un objet dans lequel on recherche une image complaisante de soi. Cette fois-ci le miroir est en verre. Aujourd’hui, il sert autant au coiffeur qu’au dentiste. Oui, c’est moins sexy.Mais personne ne peut s’en passer. L’image est devenue plus importante que de raison et il faut la maîtriser.

Mais un miroir, c’est joli aussi. Et au fil du temps, il est devenu un objet de décoration.

Miroir et décoration

Bien sûr on a tous un miroir dans sa salle de bains. On peut cependant en installer un dans toutes les pièces de la maison car il est devenu un objet de décoration. Voici une petite sélection de miroirs qui pourra vous donner quelques idées déco à exploiter.

De la rondeur …

De l’effet…

Bref, vous l’avez compris, il en existe vraiment de toutes les formes, de toutes les matières, de toutes les grandeurs. Ils peuvent se combiner, emplir un mur ou être le petit détail qui apporte une touche très personnelle à votre intérieur.

sources : Comforium, Betonboutik, Mobiliermoss, Designmag, Designers-avenue, Boite-à-design, Leblogdéco, blog-déco-miroir, Edendéco, Elle.be, Maisonsdumonde, tendance-miroir, Décoclico, Déco-design

Etagère en granit

Meuble d’angle

Meuble d’angle pratique

Le meuble d’angle exploite les coins et les recoins de votre maison.  Il est très pratique par exemple dans une cuisine aménagée où de nombreux rangements sont nécessaires tant le volume des accessoires ou denrées alimentaires prend de place.

Le meuble d’angle offre différentes possibilités d’ouverture et il cache souvent la surprise d’un espace de rangement très généreux, derrière une façade de taille standard.

 

Meuble d’angle esthétique

Dans un salon, une entrée ou une chambre, le meuble d’angle, en plus de conserver son côté pratique, joue la carte de l’esthétique. Ben oui… Le rangement, c’est bien, mais si en plus c’est joli, ça ne gêne pas ! Alors étagères, bibliothèques, meubles T.V et autres encoignures rivalisent de créativité. Dans les couleurs, les matières et les formes. Car oui, un meuble d’angle peut avoir plusieurs formes.

Ils sont en bois de palissandre, peint ou laqués et même en carton !

 

Il y a les bedonnants qui gonflent leur ventre

Les design, bien plus minces !

Bref, vous l’avez compris, autant de formes que d’imaginations mises en oeuvre ! Et c’est tant mieux !

 

Sources : SAGNE Cuisines, aïe design, Galerie Mobler, Meubles Fuscielli, Les cartons chics d’Hélène, Yooko,

Angle droit

 

 

spot T.V

Sagne Cuisines sur M6 et TEVA

SAGNE Cuisines sponsorise D&CO et TEVA DECO !

Pour la première fois et pendant 11 semaines, du 5 septembre au 15 novembre,

SAGNE Cuisines est partenaire des émissions D&CO sur M6 et TEVA DECO sur TEVA

 

Les samedis                                                                 Les dimanches

Sur M6, vers 18h40                                               Sur TEVA vers 11h30

émission D&CO                                                      émission TEVA DECO

 

Assiette Fornasetti

Fornasetti : décorateur décomplexé

Du 11 mars au 14 juin 2015, au Musée des Arts Décoratifs de Paris, se tiendra une exposition de l’oeuvre éclectique du célèbre Piero Fornasetti. 

Il fut peintre, graphiste, décorateur, imprimeur, verrier et rassemble environ 11 000 oeuvres. Ses supports sont tout aussi bien les meubles, la vaisselle, le papier peint, les objets de décoration, les textiles etc.

Pour lui, un espace sans décoration était comme une nourriture sans sel. Dans ses créations, le raffinement côtoie l’excentricité.

Faire entrer Fornasetti dans sa cuisine

Je me suis amusée à imaginer ce que je pourrais puiser dans l’oeuvre du créateur, pour décorer une cuisine de manière originale. Voici une petite sélection, toute petite sélection. Prêt ?

D’abord une table et des chaises. Ben oui, de quoi poser son délicat séant pour refaire le monde avec des amis. Si l’endroit est joli, ça gêne pas !

 

Pour se délecter de bons breuvages : des verres, des mugs, des théières.

Pour le repas, imaginez que vous choisissez vos assiettes en fonction du message que vous souhaitez délivrer à vos invités. 

Assiette Fornasetti

Assiette Fornasetti

 

 

  Pour un compagnon trop bavard. 

 

 

 

Assiette Fornasetti

Assiette Fornasetti

 

 

Pour l’ami qui boit trop.
C’est ce qui risque de lui arriver !

 

 

Assiette Fornasetti

Assiette Fornasetti

 

 

 Pour flatter le p’tit nouveau. Qui ne tente rien…

 

 

 

Assiette Fornasetti

Assiette Fornasetti

 

 

Là, je ne vois pas. Vous avez une idée ?

 

 

 

Assiette Fornasetti

Assiette Fornasetti

 

 

        Pour votre ennemi préféré.
        Vous l’aurez prévenu !

 

 

 

 

Vous êtes moderne…ou pas. Votre cuisine est ouverte. Toutefois, une petite séparation entre votre salon et le lieu où vous cuisinez vous semble nécessaire. Alors, bien sûr on peut toujours construire un mur mais ça fait de la poussière ! Préférez donc les paravents !

Manque plus que la déco : boîtes, miroirs, bougies…

Et l’éclairage ! Important l’éclairage !

 

 

Bon, ben voilà ! Vous êtes équipé. 

Mes sources : Artvalue, 1stdibs, l’éclaireur, Pinterest, Elle décoration, about design, les arts décoratifs, maison.com

 

pierreetsol

Quel sol choisir pour sa cuisine ?

Les critères de choix

On pense souvent d’abord au critère esthétique. Le sol doit se marier avec les meubles de la cuisine autant qu’avec la décoration, les murs, les couleurs de votre pièce. Mais, le critère d’importance et à ne surtout pas négliger reste la résistance aux chocs et aux taches. De même la facilité d’entretien des sols.

Le carrelage

C’est sûrement le revêtement le plus classique et qui offre le plus de choix. Il est brillant ou mat, il imite des textures tels le bois ou le métal et il est très facile d’entretien. En revanche, certains carrelages sont fragiles : ils se fêlent si un objet lourd tombe dessus. La terre cuite est un des plus répandus, avec le grès et la pierre naturelle. SI le grès ne craint pas grand chose, les 2 autres nécessitent un entretien régulier; Leur porosité les rend fragiles aux taches. Mais si vous êtes soigneux, vous pourrez profiter d’un revêtement chaud et naturel.

Le parquet

L’utilisation du parquet massif pour le sol d’une cuisine répond souvent à un souhait d’authenticité et de confort. On se tournera plus volontiers vers des bois exotiques ou traités pour la résistance à l’humidité et aux taches. L’entretien peut se faire avec du savon noir par exemple. Attention aux lessives type Saint-Marc qui risquent de noircir le bois ! Si vous n’êtes pas à cheval sur la noblesse du bois, vous pouvez opter pour du stratifié. Sa couche supérieure est en résine et elle est ultra protectrice contre l’humidité. Il imite aussi l’aspect du bois d’une manière honorable. Ce n’est pas parfait mais on obtient quelque chose d’honnête esthétiquement.  Le revêtement le plus utilisé en ce moment est le contrecollé. Il est constitué de 3 couches de bois. Ses multiples déclinaisons, couleurs et aspects, en font un matériau très prisé. 

Le linoléum

Le bon vieux lino… il est toujours d’actualité. Il fait partie des revêtements les moins chers et les plus diversifiés, en motifs et en couleurs. L’entretien est très facile. Il imite le bois, le carrelage, les matières naturelles etc. Facile à poser, il se change aussi rapidement selon les goûts du moments. Un grand classique !

Alors, vous avez le choix ! 

Sources : Saint-Maclou, Pierre et sol, Au temps jadis, Des sols et des murs

 

Crédence de cuisine

Quelle crédence dans votre cuisine ?

Votre cuisine n’est pas la même selon la crédence choisie, elle apporte design et praticité selon le matériau choisi et la surface occupée.

La crédence représente la partie de paroi murale comprise entre le plan de travail et les placards du haut de votre cuisine. Elle permet de protéger le mur des éclaboussures, aide au rangement et contribue grandement au design de votre cuisine.

Mais quel matériau choisir ? Inox, verre ou carrelage ? Et pourquoi pas du bois ? Voici quelques pistes et conseils pour vous aider dans ce choix difficile.

Crédence en carrelageGrand classique : le carrelage

C’est le matériau classique pour la crédence de cuisine, il offre l’avantage de pouvoir recouvrir plan de travail et crédence. Avec sa large palette de matières, de formats et de couleurs, il permet de s’intégrer dans toutes les ambiances et styles. Le carrelage sait jouer la modernité grâce à des carreaux design, des effets matières imitant le marbre, le bois, le béton, le métal, etc.

Côté pratique le carrelage résiste à tout, à l’humidité comme à la chaleur. Mais aussi aux taches, aux chocs et aux produits d’entretien.

Côté inconvénient le temps encrasse les joints et les rend difficiles à nettoyer, attention aux grand carreaux si vos murs sont complexes.

Crédence en verreL’élégance raffinée : le verre

C’est le matériau contemporain par excellence, le verre apporte à la crédence luminosité, brillance et effet de profondeur. Sous forme de plaques de 4 à 6 mm d’épaisseur ou de carreaux, il s’associe aisément avec tous les plans de travail et toutes les façades. Il peut être transparent, dépoli, sablé, avec un relief., ou encore peint avec un effet mat ou brillant.

Côté pratique il est 100% non poreux, sain, il procure une surface lisse sans joints apparents qui se nettoie facilement.

Côté inconvénient sa résistance à la chaleur, aux chocs et aux rayures.

Crédence en inoxLe look professionnel avec l’inox

On entre dans le chic et design avec ce matériau qui fait référence aux cuisines professionnelles. L’inox 18/10 séduit par son look industriel, sa brillance et sa capacité à valoriser n’importe quelle ambiance. L’inox réfléchit la lumière fixée sous les meubles et apporte une profondeur aux éclairages. On peut le limiter à l’entourage du plan de cuisson mais aussi le faire courir sur toute la surface, sans raccords visibles.

Côté pratique il est inusable, indéformable, incassable, non poreux, hygiénique, il ne craint ni la chaleur, ni l’eau, ni la corrosion.

Côté inconvénient il est sensible aux éraflures, aux traces de doigt et de calcaire. Préférez finitions brossées, plus faciles d’entretien plutôt que les polies.

Crédence en CorianTrès tendance : le Corian

A base de poudre minérale et de résine acrylique, le Corian appartient à la famille des « Solid Surface ». Teinté dans la masse, façonné sur mesure par moulage, il propose plus de 100 coloris et crée des surfaces d’un seul tenant, avec un design fluide, sans joints visibles. Il est généralement coordonné avec le plan de travail également en résine.

Côté pratique sa grande liberté de mise en œuvre pour le sur-mesure. Matière non poreuse, lisse et facile à nettoyer, hygiénique, résistante aux taches et qui ne se décolore pas dans le temps.

Côté inconvénient sa résistance à la chaleur est limitée (180°C), son coût.

Crédence en boisL’authenticité et la chaleur du bois

Massif, contrecollé ou lamellé-collé, le bois apporte à votre cuisine une touche de chaleur et d’authenticité. Son vaste choix d’essences et de finitions : hêtre, pin, chêne, érable ou orme. Les bois exotiques sont réputés imputrescibles, avec le teck, l’ipé, le merbeau, l’iroko, mais souvent plus foncés.

Côté pratique le bois se patine au cours du temps.

Côté inconvénient le bois n’est pas super résistant aux rayures, à la chaleur, aux taches et surtout il craint l’eau. Il faut donc le vernir ou l’huiler au moment de l’installation puis le traiter régulièrement. On évite de l’utiliser derrière l’évier et le plan de cuisson.

 

Sources : Verre et sable, Côté Maison, Deskform