modèles SAGNE Cuisines – ACB Concept

Cela faisait longtemps qu’on ne vous avait pas présenté quelques belles expositions magasin de notre marque. Notre revendeur ACB Concept, situé à Saint-Cergues dans le département 74 de la Haute-Savoie nous en donne un petit aperçu mais le mieux est d’y aller voir. Rien de tel pour se mettre l’eau à la bouche !

Modèle Nankin laquée Noir sur un RAL 9005. Poignées profilées P61

Modèle Cervin, Tripli Épicéa massif, coloris Brûlé. Poignées P62

Modèle Odraz, laque Blanc Brillant, meubles hauts et niches Chêne Saint-Tropez, poignées P99 sur les meubles bas

Modèle Étoile Mat, coloris Argile. Niches coloris Cachemire

Modèle Truro, coloris Chêne d’Origine

SAGNE Cuisines

ACB Concept, 271 route des Vouards – 74140 Saint-Cergues
Tél. 06 01 41 01 56

 

 

 

 

 

 

Un tiroir d’angle : le Space Corner

Aménager l’angle d’une cuisine n’est pas évident si on ne veut pas perdre de place. Blum a trouvé la solution. Fabricant de mécanismes spécialement dédiés à l’ouverture et à la fermeture de tiroirs, casseroliers et armoires, Blum s’est attelé au problème des angles et a réalisé un mécanisme adaptable aux modèles de cuisines proposés sur le marché. Chez SAGNE, Blum est l’un de nos partenaires ! Découvrez le Space Corner adapté sur l’un de nos modèles et visionnez cette vidéo (en anglais) qui présente le produit. Une petite traduction ci-dessous en résumé :

Dans la plupart des cuisines, les angles ne sont pas utilisés de manière optimale. Le Space Corner, le tiroir d’angle de Blum, bénéficie d’une sortie totale, ce qui permet en un seul coup d’œil de voir le contenu du tiroir dans son entier et de saisir facilement et sans se pencher ce qui s’y trouve, même dans le compartiment le plus éloigné de la façade. Des compartiments spacieux permettent d’organiser le rangement des couverts et autres objets. Quant à la fermeture, elle est silencieuse et douce, grâce aux amortisseurs Blum.

Montage d’un stand d’exposition de cuisines

Un stand, une atmosphère et les envies naissent

Vous allez visiter un salon, une foire. Toutes les cuisines sont prêtes à l’emploi, ou presque. En tous cas, on fait comme si. Vous ouvrez les tiroirs, les placards, testez leur ergonomie, l’amorti à la fermeture, vérifiez les finitions, touchez le matériau etc. Un décorateur est passé. Tout est mis en ambiance pour vous permettre d’imaginer les meubles au cœur de votre foyer. L’électroménager a été installé, design contemporain, de belle marque, c’est beau, ça brille, c’est neuf. Ça y est… Vous y êtes !
Oui, mais pour vous faire rêver, il en a fallu des bras, des compétences, des corps de métier différents !
Nous vous invitons sur le stand de la Foire de La Réole où nous exposions nos cuisines pendant le weekend de la Toussaint et on vous explique tout… en photos !

Les premières étapes : la réflexion et la conception

On commence par sélectionner les modèles de cuisines qu’on veut exposer. Il faut prévoir de mettre en avant celles qui constituent les meilleures ventes, proposer les matières contemporaines mais également le bois qui véhicule les valeurs écologiques de la marque.  Ensuite, on imagine l’implantation du stand puis on le dessine, tout ça en fonction de l’espace qui a été alloué.

Les étapes suivantes : le montage du stand et la mise en ambiance

Voilà. Tout a été dessiné, les modèles sélectionnés, les équipes retenues et prêtes à intervenir. Voici donc en images, une illustration des étapes nécessaires au montage d’un stand, et le résultat final.

Montage de la Linxia blanche et de la Modum noire

Réalisation et mise en ambiance des modèles Linxia et Modum

 

Ajustement des tiroirs du meuble de Salle de Bain, modèle Nankin café crème

Sur la deuxième photo, le meuble est monté. Restent encore quelques fils électriques à dissimuler et la déco à ajouter.

La salle de bains est montée par les techniciens et mise en ambiance grâce à la décoratrice.

À l’arrière plan de la 2ème photo, on entrevoit les modèles Linxia blanche et modum noire.

 

L’attention des visiteurs se porte rarement sur les cloisons, pourtant, imaginez ce stand sans couleur… La décoratrice conseille également sur ces détails, ce qui permet de mettre en valeur les cuisines qui seront exposées.

Et voici le modèle Scala, coloris Chêne Saint-Tropez, installé et prêt à être transposé et imaginé dans la cuisine d’un visiteur séduit par sa conception, sa couleur ou sa matière.

 

Un emplacement à meubler et les équipes qui se mettent au travail et procèdent aux réglages pour que le jour de la Foire, tout soit parfait !

Et voilà ! Les visiteurs commencent à arriver. Elle est magnifique 😉

 

Ainsi se termine notre petit tour du Stand SAGNE Cuisines. Merci à Frédéric Eche et à ses techniciens aux multiples compétences d’avoir accepté de se laisser photographier. Il y avait Serge notre menuisier ébéniste, Jean-Henri le monteur spécialiste des meubles complexes, Christophe notre poseur attitré et Thomas le peintre. Merci à ceux qui travaillent dans l’ombre, aux concepteurs, à la décoratrice et à la Direction ainsi qu’aux vendeurs qui ont animé cette foire de La Réole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Boréal Crème Brillant

Salon Vivons Maison à Bordeaux

Le stand SAGNE par LM Cuisines de Saint-Emilion

C’était au Parc des Expositions de Bordeaux. Le Salon Vivons Maison était entouré de Vivons Sports, Vivons Camping, Vivons jardins etc. De beaux concepts, de beaux objets, de belles atmosphères parmi lesquelles celle proposée par le cuisiniste LM Cuisines, revendeur SAGNE à Saint-Emilion et Ruffec.

Nous vous proposons un retour en images avec le nom des modèles exposés et quelques vues de détails.

Modèle Chimère, coloris blanc supermat, avec un duo de plans de travail céramique blanche Néolithe et stratifié Firecoat. En arrière plan, le modèle Étoile Structurée, coloris Noyer

Le modèle Boréal, dans 2 coloris différents : Crème Brillant et Anthracite supermat

Modèle Arbois, en coloris Craie et taupe. Le cuisinier prépare de délicieuses mises en bouche pour les visiteurs. Plan de travail en granit, coloris Marocco.

Modèles Vogue pour l’îlot, en coloris cachemire. En arrière plan, le modèle Méribel, coloris Chêne d’Origine

Modèle Étoile Noir Mat avec niches coloris Chêne Saint-Tropez

Et voilà ! Visite terminée. Les cuisines vous plaisent ? RDV dans l’un de nos points de vente ou sur notre site pour découvrir encore plus de modèles !

SAGNE Cuisines

LM Cuisines

 

Cuisine à l’américaine vs. Cuisine fermée

On la sait ouverte. Voilà une certitude. Elle véhicule une image plutôt chic et son agencement demande un espace généreux. Elle doit être belle sous tous les angles et se marier harmonieusement avec le reste de la maison ; le séjour dans la plupart des cas. Bon, ça, c’est pour l’image idéale que l’on s’en fait. Je vous vois venir… Oui, aujourd’hui, le moindre petit studio est équipé d’une cuisine à l’américaine. Mais, dans les faits, cela se résume à un comptoir. Il y a des mots comme ça, quelque peu fantoches. Bref, cela me donne l’occasion de revenir à l’origine de la cuisine ouverte, dite cuisine à l’américaine… par les Français.

L’origine de la cuisine ouverte

Elle est à la mode et vous la pensez probablement récente ; quelques décennies peut-être. Que nenni ! Retour au tout début du XXème siècle, en 1908, 3 ans après l’avènement des cuisines équipées, où cet agencement apparaît dans les premiers logements sociaux créés par la société philanthropique « le Groupe des Maisons Ouvrières ».

A l’époque, les travailleurs pauvres de Paris s’entassaient souvent dans de petites maisons insalubres avec leur famille. Et la cuisine était l’endroit le plus sale de la maison, donnant la plupart du temps dans une courette sordide.  L’idée de la fondation était de loger tous ces pauvres gens dans des maisons bon marché. La cuisine ouverte présentait l’avantage d’un coût réduit car, nul besoin de mur ni de porte pour la séparer des autres pièces.

« Les logements ouvriers des ensembles Lefèvre et Daumesnil bénéficient d’une salle à manger avec cuisine « toute équipée », ce qui est une nouveauté, alors que les logements pour employés possèdent une salle à manger séparée, pièce « bourgeoise » destinée à la réception. Tout est pensé pour favoriser l’hygiène et habituer une population venant de taudis ou de logements malsains à la propreté. Alors que les normes minimales imposée aux habitations à bon marché les rendent souvent plus confortables que bien des habitations « bourgeoises », des organisations comme le GMO renchérissent, lorsque cela est possible, en fournissant l’eau (froide) courante ou les wc dans les logements. »

Pourquoi la cuisine ouverte devient-elle cuisine à l’américaine ?

Tout commence dans les années 60. La cuisine ouverte est jusqu’alors réservée aux classes populaires et pour la rendre plus attrayante, on la baptise « la cuisine à l’américaine ». Pourquoi ? À cause des séries TV et des films américains de l’époque qui montrent souvent des cuisines ouvertes sur le salon. Pourtant, ce n’est qu’illusion. En réalité,  la configuration était ainsi faite pour les commodités du tournage, tout en présentant l’avantage de magnifier la représentation de l’espace, en fonction de l’angle de vue choisi par le réalisateur. Et voilà ! Ce n’était donc pas un reflet de la réalité. Et pour confirmer tout cela, sachez que la plupart des cuisines aux États-Unis sont fermées. Hé oui 😉

Pourquoi la tendance reviendrait-elle à la cuisine fermée ?

Quelques témoignages sont apparus sur la toile en ce sens. Ce qu’ils en disent : dans une cuisine ouverte, vous vous sentez si bien que vous y passez votre temps, vos invités s’entassent autour du plan snack et n’en décollent plus, la télé vient progressivement s’imposer dans le paysage, bref, l’espace séjour ou le salon deviennent superflus. Dommage de se priver d’un bon canapé, d’un espace frais et sans odeurs… Aux États-Unis justement, la demande pour des appartements aux cuisines fermées augmente. Les nouvelles constructions incluent même souvent des portes coulissantes escamotables permettant de fermer la pièce cuisine ou la laisser ouverte.

Se séparer du reste de l’habitation permet de préparer tranquillement le repas, d’étaler sur le plan de travail plats, ustensiles etc. sans crainte du désordre, faire sa vaisselle bruyamment sans importuner l’entourage etc. Et comme je le disais, la cuisine ouverte accueillant toute la maisonnée, elle accueille aussi tout son bazar. Et le magnifique plan de travail de votre cuisine devient l’espace idéal pour y déposer tout et n’importe quoi. Ou alors, il faut être derrière chacun et faire le gendarme. Ça sent le vécu non ? No comment 😉

L’avenir nous dira comment évolue la tendance en France, souvent influencée par celle d’outre Atlantique.

Je vous recommande la lecture des articles suivants dans lesquels j’ai pioché ces informations. Particulièrement l’interview très riche de Monique Eleb, architecte et sociologue reconnue spécialiste de l’habitat, par Jérôme Alberola de Culture Cuisine. Également l’article du New-York Times qui s’appuie sur deux témoignages de femmes qui sont revenues des cuisines ouvertes et vous expliquent pourquoi avec humour.

Sources : Culture Cuisine, New York Times

Crédit photos et texte cité : Paris myope

 

La cuisine en L

Quand on demande à une personne de nous décrire la cuisine de ses rêves, les mots « îlot central » et « cuisine américaine » reviennent souvent dans la conversation. Que voulez-vous ? C’est dans l’air du temps ! En revanche, pour accéder à son rêve, il faut de l’espace et tout le monde ne l’a pas ! La cuisine en L est un bon compromis. Elle permet d’aménager les petit volumes autant que les grands car les possibilités d’agencement sont multiples.

Comme vous le constatez sur les photos, les 2 branches du L ne sont pas obligées de toucher un mur mais peuvent se placer au cœur de l’espace et servir de bar ou de séparation. Également, avoir une cuisine en L, n’exclut pas forcément l’îlot dont on a tant rêvé 😉

Comment gérer les angles ?

Il y a des meubles spéciaux pour cela. Nous vous proposons quelques modèles de meubles bas avec différents mécanismes.

Les plateaux Le Mans sortent très astucieusement de leur coquille et nous font la surprise d’une large surface de rangement.

Le tourniquet, plus classique mais tout aussi efficace. Vous devez vous-même le faire tourner pour saisir vos produits.

Et le tiroir d’angle qui n’a pas tout à fait la même fonction mais est très original et pratique dans ce qu’il offre.

Un petit tour sur notre site où vous pourrez découvrir de nombreux modèles pour imaginer l’agencement de votre future cuisine 😉 : Cuisines SAGNE