Déco Feng Shui, pensez-y !

Le Feng Shui, vous en avez forcément entendu parler… C’est une discipline chinoise , un art je dirais, vieux de plusieurs siècles. Son but : optimiser la circulation de l’énergie en organisant savamment son environnement. La qualité de vie des personnes à l’intérieur de leur habitat, leur jardin ou sur leur lieu de travail s’en trouverait ainsi améliorée.
Le milieu de la décoration s’est emparé de cet art avec maestria en l’occidentalisant, prodiguant malheureusement parfois des conseils un peu simplistes sur l’arrangement idéal d’une maison. Toutefois, on peut quand-même se faire une idée de ce qu’est le Feng Shui en appliquant quelques règles de bases.

Une approche du Feng Shui

Le Feng Shui faciliterait ainsi l’interaction entre les humains et leur environnement. Pour l’art du bien vivre en harmonie, il serait donc indispensable d’aménager sa maison, son appartement et même son jardin en suivant les préceptes du Feng Shui. Les flux de l’énergie sont identifiés par les formes et les matières qui nous entourent, l’orientation de l’habitat, l’activité dédiée à certaines pièces etc.

Yin Yang

Le premier principe du Feng Shui vient de la dualité de Yin Yang présente dans notre univers. On considère par nature que le yang représente ce qui est actif, exposé à la lumière, au masculin, au mouvement etc. Le yin est assimilé à tout ce qui est inactif, à l’ombre, au féminin, au statisme etc. Tout cela est un peu caricatural mais c’est l’idée.
Sur le plan du Feng Shui au sein de notre habitat nous pouvons assimiler nos pièces de vie au yang ou au yin, en fonction de l’activité de ces pièces. Une chambre sera assimilée à une activité yin, une entrée à une activité yang. Mais évidemment ça n’est pas aussi simple car tout contient une part de yin et une part de yang.

Les 5 éléments

Ils sont les différents aspects de « l’énergie ». Les cinq éléments sont : le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau. Il est important de comprendre les Éléments comme des phases. Des phases qui interagissent entre elles et se transforment.

Le Bois représente la vie qui émerge. Il est lié à la créativité, l’imaginaire, l’artistique.
Les couleurs associées au Bois sont le vert et le beige.
La forme est le rectangle.
La direction est l’Est et le Sud-Est.
Sa saison est le printemps.

Le Feu est le plus chaud des éléments et le moins dense.
Les couleurs qui lui sont associées sont le rouge, le rose, l’orange, le pourpre/violet, le bordeaux et le bleu électrique.
Les formes associées sont les triangles, les étoiles et plus généralement les formes pointues et irrégulières.
La direction privilégiée est le Sud.
Sa saison est l’été.

La Terre est dense et une de ses caractéristiques principales est d’accumuler.
Les couleurs Terre sont le jaune et le marron.
Sa forme est le carré.
Dans sa direction, on la place au centre mais aussi dans les secteurs Nord-Est et Sud-Ouest.
La Terre n’a pas de saison qui lui est propre. Elle agît sur les transitions entre toutes les saisons.

Le Métal est flexible, ductile, conductible. Il représente l’activité humaine car sans l’intervention de l’humain, le Métal ne se révèle pas (bijoux, outils etc.)
Le mouvement du Métal est la contraction.
Les couleurs qui sont associées au Métal sont le blanc, le gris, l’argent, l’or et toutes les couleurs métalliques.
Les formes sont le rond, la sphère, le cylindre.
La direction est l’Ouest et le Nord-Ouest.
Sa saison est l’automne.

L’eau, comme le feu, représente le mouvement. Elle est associée aux émotions et au subconscient.
Son mouvement est descendant et il est caractérisé par le changement permanent.
Les couleurs sont le noir et les nuances de bleu (sauf le bleu électrique).
Les formes sont irrégulières, vagues, courbes…
La direction est le Nord.
Sa saison l’hiver.

On dit que suivre les préceptes du Feng Shui lorsqu’on aménage sa maison et/ou son jardin a des effets positifs sur les relations entre les personnes dans leur vie de famille, au travail, sur le bien-être en général. Une pièce peinte d’une ou l’autre couleur, des objets placés ici ou là, des matériaux à privilégier, le placement des meubles, une pièce dédiée à une activité plutôt au sud ou au nord etc.

Quelques exemples :

  • Éviter de conserver des plantes mortes ou des fleurs séchées car elles représentent des signes opposés à la vie et véhiculent des ondes négatives,
  • Dans un séjour, éviter de placer les fauteuils dos aux ouvertures,
  • Dans la chambre, éviter de placer son lit face à un miroir pour que les ondes négatives qui se dégagent du corps pendant la nuit ne soient renvoyées sur vous.

Bien sûr, tout cela est bien plus complexe qu’il n’y paraît et il est judicieux de faire appel à des professionnels qui maîtrisent l’ensemble de tous ces paramètres.

En Occident, l’approche est souvent plus décorative, mais c’est un début. De multiples sites existent pour approfondir ses connaissances et on peut même se former. Alors, bon Feng Shui et bonne recherche !

Voici quelques références en plus des sources utilisées pour cet article : Feng Shui de la maison, Les grands principes du Feng Shui, Wikipedia, Esteban,

Un été d’ombres et de lumières

Profitons de l’été jusqu’au bout ! Déjà dans les commerces, apparaissent les fournitures de la rentrée, les vêtements d’automne… Il fait beau, nous entamons à peine nos moments de liberté, de congés que déjà, on nous incite à préparer la fin de l’année. Vivre le temps présent ne semble plus de mise. Quel dommage !!  Oui, bien sûr, c’est toujours utile de ne pas s’y prendre au dernier moment mais, de grâce… Laissez-nous goûter et apprécier notre bel été, les barbecues, les apéros, les promenades, les siestes, le calme !

Vous me suivez ? Ok, je vous donne des idées pour illuminer vos soirées de belles couleurs et ombrager vos déjeuners et instants de repos…

Des lumières dans la nuit

Parfois quelques points lumineux, une simple guirlande nous plongent dans ces moments intimes dont on ne veut plus sortir. À deux ou entre amis, ce sont des soirées qu’on n’oublie jamais.

Le soleil oui, mais à l’ombre !

De longues tables champêtres ou simplement des coussins moelleux pour s’installer  et refaire le monde entre amis…

Et puis une petite sieste, au calme, à l’ombre pour se régénérer. Profitez, savourez… Il sera toujours temps de penser à la rentrée ;)

Vous me direz peut-être que ces images ne sont pas votre réalité. Peu importe… elles sont là pour vous inspirer.

Je vous souhaite à toutes et tous un très bel été !

Sources : Photodeco, CDeco, Designmag, Listspirit, Mademoiselle-blog, Sandra Aparicio, Shutterstock, Laurie Lumière, Terrasse-demeure, Visitedeco, Carnet du boudoir, Elle, Goodidees

 

Cuisines bois et contemporaines chez SAGNE

Rien de tel que de présenter des modèles de cuisines en ambiance, installées au sein d’une « vraie » maison ou appartement. Voici ma petite sélection des plus belles réalisations de nos différents points de vente…

Les réalisations des magasins

Modèle TRURO, encadrement chêne massif, coloris RAL 7016 – Premier Plan Fécamp

Modèle ÉTOILE,  mélaminé Blanc brillant – Premier Plan Fécamp

Modèle LOFT, plaqué chêne craquelé, coloris chêne naturel – Dominique Alessandri

Modèle NANKIN, laque hydro sur MDF, coloris ardoise – ACB Firminy

Modèle NANKIN, laque hydro sur MDF, coloris ardoise – ALAGOZ Cuisines

Modèle CHIMÈRE, mélaminé verni, coloris blanc métallisé – ACB Firminy

Modèle TRURO, encadrement chêne massif, coloris chêne d’origine – Premier Plan Fécamp

Modèle MODUM, revêtement acrylique brillant, coloris Blanc – 2F Agencement

 

Sources : Premier Plan Fécamp, Dominique Alessandri, 2F Agencement, ACB Firminy, Alagoz Cuisines

 

 

 

 

 

 

 

SAGNE en images – les 70 ans !

On s’est dit… Pourquoi ne pas évoquer nos 70 années d’existence en images, tout simplement ? Quelques petites lignes de commentaires ne sont pas exclues, quand-même ;)

Commençons par le fondateur, le jeune ébéniste André Sagne…

Son tout premier camion…

L’histoire débute ainsi en 1949

Voici quelques clichés d’époque, pris dans le petit atelier d’ébénisterie d’André Sagne dans les années 50 : meubles pour réchauds à gaz et buffets, 1ère cuisine équipée, meuble sous-évier

Les années 60 et 70

Elles font la part belle au Formica qui, soit dit en passant, est la marque déposée d’une entreprise américaine, qui dans les années 30, fabrique de l’isolant électrique. Le matériau utilisé est un stratifié à base de résine. À la fin de la guerre, l’époque est à la reconstruction et le stratifié est le matériau idéal pour construire et décorer les intérieurs et le mobilier.

Voici 2 modèles phares du moment, Grand-Standing et Mystère, présentés dans les premiers catalogues… Et le modèle signature de l’artisan ébéniste André Sagne, la Lavaissière.

Les années 80 et 90

On propose le mélange des matières. Le noir fait déjà son entrée dans les collections. Sont présentés les modèles : Nevada, Choisy, Rivoli, Vilnius et Babylone

Les années 2000

Parmi nos modèles contemporains, le bois adopte tous les styles : moderne, cottage, provençal… et la laque habille nos cuisines. Nos modèles sont Tarragone, Étoile, Inio, Pargas, Brindisi-Roma, DiCastillo, Ming, Alta, Alicante et Kaïli

Les années 2010

Le vintage et le matériau brut ont le vent en poupe … Modèles Épernay, Romans-Revel, Laclusaz et Malmö

Nos dernières collections

Certains anciens modèles ont traversé le temps et forts de leur succès ont été revisités. Je vous présente mes modèles préférés et je vous invite à aller sur notre site pour voir la collection complète. Dans l’ordre, nous avons la Loft, l’Arbois, l’Empreinte-Smart, Helsinki, Roma-Brindisi et Épernay.

Et voilà ! Bien entendu, ces photos de cuisines ne représentent qu’une petite partie des collections qui se sont succédé au long de notre histoire. Certaines ont été scannées dans de très anciens catalogues et le rendu n’est pas optimal mais je trouvais important de les faire figurer dans cet article. Il est intéressant de voir que certains de ces anciens modèles pourraient facilement entrer dans des collections contemporaines, la mode du « vintage » étant de mise aujourd’hui.

Je vous rappelle que vous pouvez aller consulter notre site pour en savoir un peu plus ;) SAGNE CUISINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Foire de Paris – Un peu d’histoire

Elle a plus d’un siècle ! Elle est née en 1904, un 17 mars,

Avant elle, bien sûr, de nombreuses autres manifestations de ce type ont existé. Et pas des moindres !

La Foire de Leipzig

La foire nationale qui a inspiré directement la Foire de Paris est celle de Leipzig, en Allemagne. Cette dernière trouve sa source au XVème siècle. Rien que ça ! Mais une telle longévité n’est pas due au hasard. Au début du XXème siècle, sa notoriété forçait l’admiration des autre métropoles européennes et elle était un exemple à suivre : diversité des produits, renouvellement, idées novatrices, garante des savoir-faire ancestraux etc. Paris devait se mettre sur les rangs.

Les Expositions Universelles – autres sources d’inspiration

Exposition Universelle de Paris en 1900

Juste avant l’inauguration de la première Foire de Paris, s’était tenue en 1900 l’Exposition Universelle. Dernière d’une série de 4 qui eurent lieu en 1855, 1867, 1878 et 1889. L’Exposition Universelle de 1900 est symbolique car elle célèbre l’entrée dans le nouveau siècle et bat tous les records : plus 50 millions de visiteurs et 83000 exposants ! Elle voit naître la première ligne de métro, l’invention du trottoir roulant, elle lègue à Paris le Petit Palais et le Grand Palais. 4000 ouvriers sont venus de tous les pays du monde afin de construire un pavillon, au sein duquel leur culture sera à l’honneur : Chinois, Japonais, Tamouls font l’objet de la curiosité des Parisiens. Car il s’agît bien de cela, d’une découverte des cultures du monde (un concept intrinsèque à la Foire de Paris).

À son propos, Paul Morand écrit ceci :  » L’Exposition de 1900 ne fut pas seulement un succès, mais un bienfait ; les trains de militaires s’étaient changés en trains de plaisir, le pays avait regardé passer des wagons pleins d’Irakiens, de Musulmans, de Vénézuéliens… On avait fait connaissance. Jamais Paris n’avait été aussi beau. »

Exposition Universelle de Paris en 1889

On retiendra aussi l’Exposition Universelle de 1889, qui vit sortir de terre la Tour Eiffel, construite en seulement 22 mois et célébrant le centenaire de la Révolution. La réalisation de ce monument audacieux de 300 mètres de hauteur suscita à l’époque de vraies rebellions de la part des intellectuels, écrivains et artistes. Pourtant, on choisit de ne pas la démonter comme il était prévu de le faire pour tous les pavillons, une fois l’Exposition terminée.

Exposition Universelle de Londres en 1851

Mais la toute première Exposition Universelle au monde est celle de Londres, en 1851. C’est celle qui donnera le ton à toutes les autres. Ainsi, dans les années 1850, le prince Albert, époux de la Reine, organise « The Great Exhibition of the Works of Industry of All Nations ». Les objets exposés étaient partagés en quatre grandes classes : Les matières premières, les machines, les produits manufacturés et les objets d’art. Pour accueillir les exposants de tous pays, un immense édifice de fonte et de verre, baptisé Crystal Palace sera édifié.

La Reine Victoria en personne suit l’avancée des travaux et se déplace une cinquantaine de fois sur les lieux. L’Exposition Universelle de Londres accueille 6 millions de visiteurs et le Prince Président Louis Napoléon (il n’est pas encore Empereur), offre le voyage à 206 ouvriers et contremaîtres. Lorsqu’il deviendra Empereur, il s’inspirera de cette Exposition où il fut un invité d’honneur, pour lancer la première Exposition Universelle à Paris.

La Foire de Paris

C’est donc suite à l’Exposition Universelle de Paris en 1900, que l’idée d’une exposition plus régulière et plus économique fait des émules. C’est un bijoutier nommé Gustave Sandoz, président de plusieurs associations commerçantes qui en est à l’origine. La presse est enthousiaste, relaie l’information et les commerçants sont convaincus de l’intérêt  de créer une Foire de Paris. En 1903, un comité d’organisation est fondé et l’année suivante, le 17 mars 1904, Foire de Paris voit le jour au Carreau du Temple, un marché ouvert situé dans le 3ème arrondissement. Cette première année, la Foire de Paris accueille 500 exposants  rassemblés dans 6 pavillons de briques, de fonte et de verre. 

La foire va changer de lieu tous les ans, jusqu’en 1925 où elle devient sédentaire et s’installe Porte de Versailles. Juste pour le plaisir, voici un petit reportage tourné en 1953 sur la Foire de Paris.

https://www.ina.fr/video/AFE85005082/la-foire-de-paris-video.html

Aujourd’hui, la Foire de Paris, ce sont aussi les grands incontournables qui font sa renommée : le Grand Prix de l’Innovation, le Concours Lépine International Paris ou encore les Tropiques en Fête

Sources : INA, CNEWS, cometoparis.com, Leipziger-messe.fr, Académie des Beaux-Arts, Foire de Paris, Atelier numérique de l’histoire, expositions-universelles.fr, passerelles.bnf.fr, Paris zigzag, Keystone France, Getty images.

visiteurs-foire-de-bordeaux

Acheter sa cuisine sur une Foire

Vous avez un projet de cuisine. Foires et Salons sont les endroits idéaux pour faire le tour des nouveautés et apprécier les différents styles proposés sur les stands. Cela vous aide à préciser votre choix et parfois, à franchir le pas de l’achat. 

Avant de vous lancer, voici quelques informations à prendre en compte :

BIEN PRÉPARER SON PROJET

Partez du principe que vos meubles de cuisine doivent tenir compte des paramètres qui règlent votre vie quotidienne. Par exemple, la taille de votre plan de travail dépendra de vos besoins : vous adorez cuisiner ou bien non, ce n’est pas votre truc… Êtes-vous nombreux à partager les repas ? Vous aimez bien stocker ou vous êtes plutôt du style à faire vos courses au coup par coup ? A réfléchir pour éviter de vous embarquer dans de trop grosses dépenses…

SUR LE STAND

Ainsi, lorsque vous vous rendez sur le stand d’un cuisiniste, vous devez être en capacité de répondre à toutes ces questions mais aussi à certaines, plus techniques, du genre surface de la pièce à aménager, contraintes d’aménagement (emplacement des portes et fenêtres, encombrement d’une chaudière, d’un radiateur, prises, arrivées d’eau etc.). Votre premier rendez-vous avec le vendeur est important. Fiez-vous à votre intuition. Vous devez vous sentir à l’aise. Et n’hésitez pas à prendre le temps de la réflexion. Un vendeur sérieux doit vous poser de nombreuses questions pour bien vous conseiller. Il devra prendre en compte votre budget et toutes les détails qui font votre quotidien. 

LE PRIX

Il varie selon les marques mais essentiellement en fonction du nombre de meubles, du type d’électroménager, des matériaux, des plans de travail etc. et bien entendu en fonction des services que le cuisiniste vous présente (livraison, pose, garanties etc.)? Vous devez donc comparer les marques à prestations égales. Un conseil : déterminez votre budget avant votre visite sur le stand. 

LE DEVIS

Un devis doit être très détaillé et comprendre exactement TOUT ce que vous aurez à payer. Il devra d’ailleurs être repris dans son intégralité sur votre bon de commande (véritable contrat d’engagement). Le SNEC (Syndicat National de l’Équipement de la Cuisine) conseille de faire établir 2 devis et donc par la suite 2 bons de commande différents si vous demandez au cuisiniste de vous fournir des meubles ET de les poser. 

  • Le contrat de fourniture contient le plan technique et le plan de conception. Il précise aussi le délai de livraison.
  • Le contrat de pose précise les prestations prévues et si l’intervention sera effectuée par un sous-traitant (même dans ce dernier cas, la responsabilité reste celle du cuisiniste).

LE BON DE COMMANDE

Attention, c’est un document contractuel qui engage les deux parties !

Le cuisiniste s’engage à respecter la livraison de vos meubles dans les délais fixés ainsi que la date de la pose de votre cuisine. Un plan de conception (emplacement des meubles) et un plan technique(arrivée d’eau, gaz, évacuation etc;) accompagnent le bon de commande. Au moment de la signature, vous devez convenir d’un rendez-vous à votre domicile avec un technicien pour que ce dernier valide le plan de conception et le plan technique. C’est en effet primordial car c’est à ce moment que toutes les contraintes d’implantation sont vérifiées sur place et prises en compte. Il arrive que quelques surprises soient mises au jour et qu’un nouveau plan de conception (donc un nouveau bon de commande ou avenant) soit établi. Le cuisiniste engage sa responsabilité en validant le plan de conception.

De votre côté, la signature du bon de commande et le versement d’un acompte vous engagent de manière définitive. 

Important, il n’y a pas de délai de rétractation sur les Foires et les Salons !!

LA LIVRAISON

À la réception de vos meubles, vous devez contrôler leur état et aussi vérifier que rien ne manque. Si vous notez un défaut, un meuble abîmé, un meuble manquant, vous devez impérativement noter vos réserves sur le Bordereau de Livraison puis les confirmer par lettre recommandée au cuisiniste afin de lui demander une solution.

LA POSE

Le poseur, cuisiniste ou bien prestataire sous-traitant, doit vous garantir un travail parfait. À la fin de l’installation, une Certificat de Fin de Pose (ou Certificat de Fin de Travaux) doit vous être remis. Il sera signé par les deux parties, ce qui en validera la conformité. C’est un document important que vous et le cuisiniste conserverez.

Voilà, vous êtes prêt ? Alors faites-vous plaisir et partez à la découverte des stands de cuisines et n’oubliez pas de faire un tour par chez nous ;)

Sources : Cuisines et Bains Magazine, spécial Foire de Paris, en collaboration avec le SNEC (Syndicat Nationale l’Équipement de la Cuisine), worlenergyforum2012, Les crises.fr,