L’eau, un trésor pour la santé

Tout le monde le sait. L’eau est un élément essentiel à notre vie. Elle est le principal constituant de notre corps, dans une proportion de 60 %. Mais toutes les eaux sont-elles bonnes ? Certaines sont-elles plus thérapeutiques que d’autres ? Toutes sont-elles adaptées à chacun d’entre nous ?     

l'eau au naturel

l’eau au naturel

Le choix de l’eau

Tout d’abord, quelque soit votre choix, une quantité minimum d’eau est nécessaire au bon équilibre de votre organisme. On parle le plus souvent d’1,5 litre à 2 litres d’eau par jour. Ne sont pas comptés l’eau contenue dans la nourriture ni les thés ou cafés de la journée. Le thé, par exemple, est très diurétique et ne fait que passer dans l’organisme qui a moins le temps de s’hydrater qu’avec une eau pure. 

L’eau du robinet  

eau du robinet

eau du robinet

Elle est consommée par 2 Français sur 3 et tout à fait salubre et propre à la consommation. Elle est soumise à de nombreux contrôles rigoureux. Si elle est parfois boudée, c’est à cause de son goût chloré. Pour y remédier, versez-la dans une carafe : le chlore s’évaporera. Vous pouvez également y ajouter un peu de jus de citron et la conserver au réfrigérateur. L’eau du robinet est parfois « dure », calcaire. C’est en raison de sa teneur en calcium et en magnésium. C’est donc plutôt bénéfique pour la santé. C’est d’ailleurs un argument commercial que n’hésitent pas à mettre en avant certaines marques d’eau minérales.          

Les eaux en bouteilles 

Pour être agréables à boire, elles ne doivent pas être trop minéralisées et être dépourvues de nitrates. Ce sont des informations que l’on trouve sur les étiquettes. Certaines sont préconisées pour répondre à un besoin particulier ou une carence diagnostiquée par le médecin. Besoin de magnésium, de fluor ou de calcium. Toutes les eaux ont leurs spécificités.

eau bouteille

eau bouteille

L’eau de source et l’eau minérale

Elles ont un point commun : elles sont toutes les deux naturelles, pures, sans aucun traitement chimique. La différence entre les deux eaux est leur teneur en minéraux. L’eau de source ne peut prétendre à une composition minérale constante. Elle ne peut, de ce fait,  afficher de préconisation pour la santé. Très neutre, elle est sans danger pour les nourrissons. Les eaux minérales, suivant leur teneur particulière, peuvent être recommandées pour certaines pathologies ou au contraire proscrites. Un avis médical est indispensable en cas de doute. Il est conseillé de changer de type d’eau.

L’eau gazeuse 

eau gazeuse naturelle Pérou

eau gazeuse naturelle Pérou

Il en existe deux sortes : l’eau pétillante naturelle et l’eau minérale gazéifiée. La première contient du dioxyde de carbone à sa source. L’eau et le gaz (résultat d’une activité volcanique) cohabitent dans la même nappe souterraine. La deuxième est une eau minérale plate à laquelle on a ajouté du gaz carbonique lors de l’embouteillage. Les eaux gazeuses présentent de nombreux bienfaits. Fortement chargées en minéraux, calcium, magnésium, fer etc. elles sont thérapeutiques. Elles régulent le transit, sont anti-acide, apaisent les maux d’estomac… Elles sont très désaltérantes et conviennent à une consommation après un effort sportif. Leur forte teneur en sel demande un avis médical si l’on souhaite la consommer régulièrement.    

Que penser des carafes filtrantes ? 

Elles ont leurs détracteurs. En effet, les fabricants promettent au consommateur une eau pure, sans plomb, ni calcaire, ni chlore. Le magazine Que choisir ? a mené son enquête. Il en ressort que dans les conditions optimales d’un laboratoire, les résultats sont passables. En revanche, chez le particulier, les carafes sont souvent laissées à température ambiante provoquant ainsi un possible développement des germes et des microbes, qui, s’il était avéré, rendrait l’eau à peine potable ! Alors, le mieux : évitez les carafes filtrantes ou bien mettez-les au réfrigérateur, le froid bloquant les microbes.

Sources : Allô Docteurs, Doctissimo

La cuisine fait son cinéma

Que cache donc le mot cuisine ? On lui connaît 3 sens et quelques emplois dérivés.

On connaît la pièce, ce lieu où l’on s’affaire à préparer le repas et où l’on se rejoint pour partager un moment de convivialité. C’est l’endroit qu’on a appris à décorer, au fil du temps. Il y a la cuisine, que l’on prépare, art véritable pour le plaisir des sens. Et puis, il y a l’ensemble des meubles, placards, tiroirs, plans de travail etc.

Au cinéma, la cuisine, les cuisines apparaissent au gré des messages, elles deviennent cultes parfois…

Voici quelques images sélectionnées parmi pléthores pour se rappeler de bons souvenirs ou découvrir des valeurs sûres.

On ne présente plus La belle et le clochard. N’est-ce pas ? Ça fait longtemps que j’ai vu le film de Walt Disney et à chaque fois, je suis tombée sous le charme. Mais bon, j’ai déjà trouvé mon clochard… oups, désolée chéri ! Et vous savez quoi ? Il est cuisinier !

La cuisine au beurre, je ne sais plus pourquoi cela m’est revenu en tête. Je l’ai vu quand j’étais petite. Le duo Bourvil Fernandel me faisait beaucoup rire. Chamailleries autour de la cuisine normande au beurre et celle du midi de la France, à l’huile d’olive. Vous êtes quoi vous ?

Ratatouille ! Excellent ! Drôle, réaliste et tout à fait juste dans la gestuelle des cuisiniers. Je le sais, c’est mon clochard qui me l’a dit. Oui, ok, j’arrête.

Les tontons flingueurs est évidemment la perle à découvrir d’urgence si vous ne connaissez pas déjà. À revoir sinon ! Dialogues mythiques d’Audiard  ! Dans ce film, la cuisine, c’est l’endroit. Formica, ambiance des années 70.

Vatel. Histoire dramatique d’un cuisinier sous le règne de Louis XIV. Les scènes de préparation des repas de festivités sont absolument magnifiques ! 

Chocolat. Atmosphère chaleureuse et délicate où la liberté et la créativité sont à l’honneur. 

Le festin de Babette. Pour échapper à la répression de la Commune de Paris, Babette débarque un soir d’orage au Danemark. Elle devient la domestique de deux filles de pasteur et s’intègre dans l’austère communauté. Après quatorze années d’exil, elle reçoit de l’argent qui va lui permettre de rentrer en France. Elle propose avant son départ de préparer avec cet argent un diner français. Attention, les puritains se lâchent…dignement, certes. Mais jouissance garantie !

Dans le chapitre « la cuisine et les arts », il y a de quoi faire. Cinéma, peinture, littérature… Vraiment de quoi se régaler !

 

 

 

Dessert de Noël - Le Meilleur du Chef

Après les fêtes, recettes légères…

Des plats légers pour débuter l’année !

Vous, je ne sais pas. Mais moi, ouf…un peu de légèreté me fera le plus grand bien ! Les conseils des professionnels de la santé sont toujours de bon aloi. Du sport, mais attention, pas trop vite, pas trop fort. Reprise en douceur, s’il vous plaît ! Et puis, hé bien oui, il faut faire une croix sur le foie gras et l’alcool. Enfin, au moins réduire ! On va pas non plus… Voici donc quelques idées de recettes légères pour soulager votre organisme :

Au déjeuner, une salade sur lit de purée d’avocat pistaches 

Pour la purée : 1 avocat, une poignée de pistaches crues, 1 jus de citron et du sel

Dans un bol, mettez l’avocat bien mûr, les pistaches bien égouttées et un peu de jus de citron. Mixez le tout dans un blender et vous obtenez une mélange crémeux. Votre purée est prête !

Pour la salade : 1 fenouil (excellent pour le système digestif), 1 radis noir (parfait pour drainer le foie), 1 pamplemousse (riche en vitamines et antioxydants) et quelques feuilles de mâche.

Coupez le radis noir en fines lamelles.  Dégagez la chair du pamplemousse de ses « alvéoles ». Enfin, coupez le fenouil. Sur votre assiette, étalez la crème d’avocat pistaches et dessus, disposez votre salade. 

Pour le dîner, une soupe de brocolis et de blettes           

Ingrédients : 1 brocolis, 1 blette (vitaminé A et C et diurétique), 1 botte de persil, 1 grand bol d’eau, 1 filet d’huile d’olive et une c. à café d’herbes de Provence.

Faites mariner environ 1 heure le brocolis avec un peu de jus de citron, de l’huile d’olive, des herbes de Provence et du sel.
Mettez le brocolis dans le blender, avec la blette, le persil et l’eau. Pour ajouter du caractère à ce mélange, vous pouvez y ajouter des morceaux de gingembre et de curcuma frais. Mixez. C’est prêt !

 

Source : Allo docteur

 

 

Les assiettes design

Vos assiettes font le tour de la table

Votre table est belle, votre cuisine est design, mais vos assiettes ressemblent à quoi au juste ? Voilà un point à ne pas négliger…

Soir de grand repas, soirée en tête à tête, dîner de fête, pour dresser un table digne d’un évènement il faut savoir créer avec votre vaisselle une ambiance qui invite au partage. Voici un petit tour d’assiettes qui donneront du style à votre table et à vos plats !

Vu chez Made in Design le set de 3 assiettes empilables Namasté – Kartell, formes douces, organiques et sensuelles. Dans un style très dessiné j’aime bien l’assiette ronde Siirtolapuutarha – Marimekko et sa vaisselle coordonnée. Transgenre et décalé l’ensemble Hybrid avec l’assiette Isaura – Seletti, là c’est un univers très marqué et surprenant, il faut l’assumer !

Rectangulaire et colorée voici l’assiette Unikko – Marimekko, un petit air d’asie qui ira bien avec vos riz composés. Classique et terrienne l’assiette Acquerello – A di Alessi, elle met en valeur vos plats tout simplement. Ambiance marine avec l’assiette Alabastro – Leonardo, accompagnée de sa vaisselle coordonnée.

Chez Décoclico une assiette en porcelaine blanche toute simple et à la forme très douce c’est le service Galet. Toujours dans le classique mais avec un petit style à l’ancienne, le jeu assiette plate et dessert Ice de D&M Dépôt, le fin liseré doré illuminera vos plats.

Vous pouvez aussi personnaliser vos assiettes en dressant leur contenu comme le fait l’artiste et architecte malaisienne Hong-Yi, c’est surprenant à voir, et sans doute à déguster.

Sources : Made in Design, Décoclico, Redhongyi

Les magasins de nos revendeurs

Des revendeurs SAGNE Cuisines à notre image

Les Cuisines SAGNE font des émules…

Depuis la refonte de l’enseigne et la nouvelle image qui la représente, les cuisines SAGNE ont attiré de nouveaux revendeurs. Se reconnaissant dans le dynamisme et l’évolution qu’affiche la marque depuis 2 ans,  le réseau SAGNE Cuisines continue de s’étoffer.

Ils représentent la diversité française et viennent des 4 coins du pays. Ils sont installés en région parisienne, en Bretagne ou encore dans les Vosges, l’Aquitaine et la Lorraine. Ils ont choisi de suivre la modernité d’une enseigne et le soutien d’une équipe. Sur leur façade, ils mettent en avant les couleurs de la marque, incarnées par le nouveau logotype.  Ancré dans l’air du temps, il symbolise l’alliance de la tradition et de la haute technicité.

L’originalité des logos repose sur leur souplesse d’utilisation et l’adaptabilité aux façades, plus ou moins larges, plus ou moins hautes. Le logo se décline. Il s’étire à l’horizontale, jouxtant les 2 blocs qui la composent. Les blocs peuvent s’empiler aussi, trônant telle une tête d’affiche, comme la façade du magasin d’Oloron-Sainte-Marie (voir la photo ci-dessous). Le rouge historique de la marque, le gris du progrès industriel. Tout est dit.

Voici quelques photos reçues de leurs façades :

Magasin SAGNE Cuisines d'Éric Antonietti
Oloron-Sainte-Marie (64)

Éric Antonietti a revu la façade de son magasin pour adopter la nouvelle identité.
Adresse : 40, boulevard François Mitterrand – 64400 Oloron-Sainte-Marie
Tél. : 05 59 39 87 01

Magasin SAGNE Cuisines à Gerardmer
Gerardmer (88)

Philippe Thomas a agrémenté la façade de son magasin Gitem avec le logotype en version horizontale.
Adresse : 10, boulevard de la Jamagne – 88400 Gerardmer
Tél. 03 29 41 38 90

Saint-Leu-la-Forêt (95)

Sandra et Thierry Maccario viennent d’ouvrir leur magasin Célie’s Cuisines aux couleurs de la nouvelle identité.
Adresse : 90, rue du Général de Gaulle – 95320 Saint-Leu-la-Forêt
Tél : 01 34 18 86 30

Angy (60)

Manuel Pannier-Eavier a habillé la façade de son magasin mais aussi personnalisé les véhicules de l’entreprise.
Adresse : CCial Intermarché – Route de Beauvais – 60250 Angy
Tél : 06 16 35 49 91

Magasin SAGNE Cuisines - Les cuisines de Julia

Pulnoy (54)

Cédric Del Sordo des Cuisines de Julia a réalisé une très belle façade magasin avec un joli gris assorti aux coloris de l’enseigne.
Adresse : 6, rue du Haut Chêne – 54425 Pulnoy
Tél : 06 14 20 88 89

SAGNE Cuisines

Bravo à tous les revendeurs qui soignent et défendent l’image de la marque SAGNE Cuisines !
Si vous passez près d’un de ces magasins, allez y faire un tour, vous ne serez pas déçus !

Source : réseau commercial SAGNE Cuisines

Robinetterie Talis

Robinetterie de cuisine : la qualité avant tout

Nous sommes toutes et tous sensibles à cet élément de notre cuisine ! La robinetterie de cuisine est un élément très important.

Il l’est par son aspect esthétique, il l’est par ses qualités pratiques (souplesse de rotation, réglage de la température, facilité de manœuvre…), mais il doit avant tout être bien conçu car c’est un élément utilisé de manière intensive. Un robinet de cuisine est utilisé plus de 25 fois par jour. Il est donc essentiel de le choisir de bonne qualité.

Il existe 3 types de robinets de cuisine :

Le robinet mélangeur dispose de deux commandes, une pour l’eau froide, une autre pour l’eau chaude. L’eau se mélange, et sort, d’un seul conduit.

Le robinet mitigeur dit « mono-commande », quant à lui, permet de doser le débit et la température de l’eau, à l’aide d’un unique levier.

Le robinet thermostatique fonctionne comme un mitigeur classique, excepté qu’un préréglage est effectué. La température maximum de sortie est limitée, fonction idéale pour éviter aux enfants de se brûler : l’eau obtenue est immédiatement tempérée. Plus cher à l’achat, ce dernier type de robinet permet cependant de réaliser des économies, sur le long terme. Attention, pour avoir de l’eau non tempérée sans avoir à constamment dérégler la température, faites installer un tuyau indépendant délivrant de l’eau froide.

Encore plus perfectionnés, certains robinets disposent désormais d’un détecteur de mouvement à infrarouge, ou à ultrason. Passez votre main devant le capteur et l’écoulement de l’eau se déclenche automatiquement ! Disposant d’un système thermostatique, ces nouveaux robinets sont toutefois plus adaptés aux lavabos qu’à remplir une marmite de 10 litres…

Fonctions variées pour répondre à des besoins précis

Une fois votre choix fait entre mélangeur, mitigeur, et thermostatique, il vous faut cerner vos besoins, en termes de fonctions supplémentaires. La douchette, long tuyau flexible et mobile logé à côté du robinet, s’avère souvent pratique. S’orientant très facilement, notamment pour nettoyer ou remplir les récipients très profonds, les douchettes sont presque indispensables dans les grands éviers à double cuves.

Un bec mobile est aussi à prendre en compte. On choisira un bec fixe pour les petits éviers. Un bec rotatif à 90°, 180°, voire 360°, s’adapte aux plus grands bacs. On choisit la hauteur du bec en fonction de la profondeur de l’évier. Ne sélectionnez pas un petit robinet fixe avec un bac lui aussi réduit, il vous sera impossible de faire passer les grands plats dessous.

Pour les plus écolos, l’ajout d’un économiseur d’eau réduit de près de 50 % la consommation. Le débit d’eau est moindre, mais cette baisse n’est pas perceptible à l’utilisation. Pour remplir un grand récipient, vous pouvez désactiver l’économiseur et ainsi revenir à un débit normal.

Bon à savoir

Privilégiez les robinets à tête en céramique, ou à cartouche à plaquettes céramique. Ils sont sans joint, très résistants et peu sensibles au calcaire et nécessitent moins d’entretien que les autres matériaux.

Un robinet moderne ou rétro ?

Si le robinet sur gorge (installé directement sur l’évier) est courant, on voit de plus en plus apparaître la version murale. Avec ce choix, l’espace autour de l’évier est plus libre. Souvent d’allure rétro, il donne du cachet à n’importe quelle cuisine.

En inox, en laiton noir ou blanc, en acier brossé… l’allure de votre robinet se fera contemporaine. De couleur bronze, en nickel ou chromé, le système ajoutera une touche vintage à votre évier.

Ne reste plus qu’à le choisir…

 

Sources : Aubade.fr