Cuisiner à la plancha

L’été, c’est la saison pour cuisiner dehors, profiter des douces températures et déguster des mets plus légers que pendant les saisons fraîches.
On a parlé des barbecues. Aujourd’hui, on découvre les planchas. Notre inspiration pour cet article a été le site de Forge Adour, un fabricant de planchas qui, comme il le dit, a la tête en France et les pieds en Espagne. Fabrication européenne donc !

Ce que permet la plancha

Avec la plancha, on peut cuisiner de l’entrée au dessert. Des poissons, des viandes, des fruits., des légumes. Aucunes limites à la créativité !

Envie de cuisiner ? Y a plus qu’à… la plancha chauffe rapidement, contrairement au bbq. Et l’ajout de matières grasses est réduit ! C’est très sain pour la santé.

L’entretien des planchas se fait très simplement. Préférablement, lorsqu’elle est encore chaude. Mais des produits existent pour décoller les restes de nourriture quand votre plancha est froide.

De nombreux modèles existent. En métal ou en fonte. Les planchas sont alimentées par du gaz ou de l’électricité.

Des accessoires tels que les housses, les ustensiles pour manipuler les aliments et ne pas abîmer la plancha, les produits d’entretien sont nombreux et on les trouve un peu partout sur Internet.

Sources : Forge Adour, Le jardin de Catherine, Top plancha

echappe-vapeur-flower-power

Objets design en cuisine

Les objets design

sont la petite touche déco supplémentaire dans la cuisine. Pratiques, souvent colorés et originaux. Les créateurs s’en donnent à cœur joie !

Des petits personnages plein de charme qui portent à votre place

Des échappe-vapeur courageux

Quand on parle d’œufs… il y a l’ustensile pour dessiner

Cela plaira autant aux enfants qu’aux adultes. Même les Hell’s Angels seraient prêts à fondre devant un si joli crâne d’œuf !

 

Il y a aussi les cocotiers, heu, non…les coquetiers

Imparables ! Il y en a des histoires à inventer avec ces personnages. Les petits vont en raffoler !

 

Allez, une dernière petite série : les porte-bouteilles

Alors, pour mettre du peps, de la couleur et de la créativité dans votre cuisine, pour sortir des sentiers battus cherchez, cherchez… Il y a plein de jolis idées à dénicher.

Allez visiter nos sources : pa-design, cadeau-maestro, lavangardiste, absolument design, heartbeats, decoclico, ledindon, jardindeco, archzine

 

 

La cuisine au wok c'est simple et rapide

La cuisine simple et rapide avec un wok

Cuisiner au wok pour faire rapidement un plat sain et savoureux !

J’aime bien cuisiner au wok, c’est idéal pour une cuisine rapide et pleine de saveurs En mélangeant ingrédients, bonnes sauces et épices on obtient facilement un plat délicieux.

Cuisiner au wok est devenu courant, venu de la cuisine asiatique il a sa place dans les cuisines occidentales, où il est devenu un précieux ustensile si l’on souhaite garder sa ligne et cuisiner sainement sans oublier les saveurs.

Avec le wok la cuisson des aliments est spécifique, découpés en petits morceaux les aliments sont sautés à hautes températures. Ils cuisent ainsi très vite et restent bien croquants. Le wok permet de cuire à l’étuvée, de rissoler, mijoter ou frire. Avec un temps de chauffe très rapide facilite la cuisson du poisson, de la viande ou des légumes en très peu de temps ce qui préserve en grande partie les vitamines. Si le wok authentique est parfaitement rond, les woks vendus chez nous ont un fond plat pour l’utiliser sur une cuisinière.

Côté matériau on trouve des woks en fonte, en inox ou en acier, ces derniers conduisent et emmagasinent le mieux la chaleur. On choisira un diamètre de 30 cm qui est le format le plus pratique. Pour faire mijoter, étuver ou garder au chaud les aliments on utilise un couvercle souvent vendu avec le wok (mais pas toujours), en option une grille semi-circulaire vous permet d’égoutter les aliments et enfin il vous faut l’indispensable passoire. Vous voilà prêt à cuisiner au wok !

Pour bien cuisiner avec un wok il faut une huile de qualité à la bonne température (ou autre matière grasse), comme l’huile de noix de coco ou le beurre fondu, j’aime bien utiliser de l’huile de sésame qui a un léger goût de noisette. On commence la cuisson par les aliments les plus longs à cuire pour terminer par ceux ayant juste besoin d’être saisis. La coupe des aliments est importants car elle induit une cuisson plus ou moins forte dans un temps court, à vous de déterminer leur dimensions selon vos goûts… et vos essais.

Pour que tous les ingrédients entrent en contact alternativement avec la chaleur vive du fond du wok et le bord plus haut modérément chaud, il faut faire tourner le wok rapidement, c’est la méthode typique de la cuisine au wok, on prend le tour de main en quelques minutes. Selon votre recette vous ajouterez en fin de cuisson la sauce soja pour qu’elle ne brûle pas.

Mijoter au wok

Pour les légumes fermes comme des pommes de terre, des carottes et du céleri, il vaut mieux les faire mijoter après les avoir saisis quelques secondes. On ajoute un peu de liquide à la préparation et on laisse mijoter de 3 à 30 minutes selon les légumes. Penser à bien remuer pour que rien n’attache sur le fond du wok, ainsi, et sans couvercle, le liquide va réduire et les légumes seront alors plus onctueux et parfumés.

Étuver au wok

Pour cuire à l’étuvée on utilise une passoire que l’on suspend simplement dans le wok avant de le remplir d’eau jusqu’à hauteur de la passoire. Dès que l’eau bout, on place les ingrédients dans la passoire et on laisse étuver à couvert. Avec ce mode de cuisson les ingrédients conservent leurs vitamines et leurs substances nutritives, et ils restent croquants. C’est le mode de cuisson le plus pauvre en calories puisqu’il n’utilise pas de matière grasse.

Frire au wok

Pas besoin de friteuse, le wok permet de frire lui aussi. Il suffit de beaucoup d’huile ou de matière grasse végétale et de fortes températures pour réaliser très facilement des aliments croustillants. Il faut porter l’huile à une température entre 170 et 180° C, ensuite on y plonge les aliments panés ou non et on les fris selon son désir. Avec une écumoire on les sort de la friture et on les laisse s’égoutter avant de se régaler.

En complément

Cuisine au wok par Marie-Laure TombiniCuisine au Wok par Marie-Laure Tombini
90 recettes rapides, faciles et saines pour tous les jours.
Éditions Mango – 190 pages – 7 €

Sources : Fleurus éditions, Audrey Cuisine, Kikkoman, Maginea.com

Comment choisir sa cocotte ?

Comment choisir sa cocotte ?

La cuisine de nos grands-mères, c’était souvent la cocotte !

Depuis quelques temps la cocotte des grands-mères revient sur le devant de la scène culinaire. Les plus jeunes redécouvrent les habitudes culinaires de leurs aînées et voient avec plaisir que certaines recettes traditionnelles redeviennent actuelles.

Mais choisir sa cocotte n’est pas si simple ! On trouve sur le marché différentes matières : la fonte, l’acier, la céramique, la terre cuite,  la vitro-céramique, le verre, voire le silicone, sans compter les cocottes avec ou sans revêtement… de quoi faire tourner la tête. Avant de se décider il peut être utile de déterminer quels types de plats vous désirez vraiment cuisiner.

Les principales cuissons que l’on peut réaliser avec une cocotte

  • La cuisson braisée
    Mode de cuisson traditionnel des grands-mères, le plus approprié avec une cocotte.
  • La cuisson mijotée
    Cuisson longue et douce qui fait partie intégrante de la cuisson précédente. Elle n’est pas toujours associée au rissolage des aliments en début de cuisson comme avec la cuisson braisée.
  • La cuisson à l’étouffée
    Cuisson la plus douce qui soit, elle permet de conserver le maximum de qualités gustatives et nutritives des aliments.
  • La cuisson rôtie
    Cuisson d’un plat en cocotte à découvert dans le four.
  • La cuisson à la vapeur
    La cuisson n’est traditionnellement pas réalisée dans une cocotte classique. Aujourd’hui, on peut trouver certaines cocottes rondes avec un panier vapeur.

Ceci dit le choix du matériaux est dépendant de critères particuliers souvent liés à nos pratiques culinaires.

La classique cocotte en fonte reste un must car elle permet un très bon rapport de diffusion de la chaleur, tant dans la durée que la régularité. Son vrai défaut reste le poids, surtout pour les grandes cocottes. On la trouve émaillée ou non émaillée ; cette dernière étant un peu plus délicate à nettoyer et pouvant s’oxyder avec le temps.

La cocotte en aluminium apporte la légèreté et cela peut être un avantage. Cependant, elle n’a pas les mêmes qualités techniques que la fonte, notamment la saisie qui est aléatoire et la concentration des sucs moins étendue. Elle comporte très souvent un revêtement anti-adhésif qu’il convient de nettoyer avec soin.

La cocotte en céramique existe dans différentes combinaisons, en terre cuite naturelle non émaillée, en céramique émaillée et en porcelaine culinaire, on peut trouver ainsi la cocotte de ses rêves. La céramique diffuse moins bien la chaleur que la fonte, donc diffuse doucement mais en répartissant uniformément la chaleur. Elle est adaptée pour réaliser une cuisson à l’étouffée ou de longues cuissons mijotées. Elle ne supporte pas l’induction sauf les nouvelles cocottes de la marque Revol.

La cocotte en acier émaillé : voilà une solution moderne toute en légèreté. Venue d’Amérique avec la célèbre marque Granitware, ce type de cocotte combine la légèreté et une cuisson rapide pour la saisie (peu adaptée pour mijoter). Le revêtement anti-adhérent sans PTFE est pratique mais demande un nettoyage minutieux.

La cocotte en verre est le grand classique pour nombre de cuisinières. En Pyrex ou en vitrocéramique, elle associe souvent couleur et modernité du design. Son avantage, c’est une hygiène irréprochable comparée à la fonte par exemple (porosité) mais son principal inconvénient c’est l’impossibilité de saisir les aliments, c’est la cocotte pour mijoter. Noter que son matériau la rend plus fragile que les autres cocottes.

La cocotte en silicone

C’est la cocotte nouvelle génération. Pratique et simple à l’utilisation. Le silicone a d’ailleurs envahi les rayons culinaires. Ces nouvelles « cocottes » cumulent plusieurs avantages : elles sont parfaitement anti-adhérentes, proposent une cuisson saine, à l’étouffée et sans matière grasse ; elles sont idéales pour une cuisson rapide au micro-onde mais aussi au four traditionnel.

Sources : Cocotte en fonte, Videlice.com,