Le Design des années 20

Poursuivons notre épopée au cœur de l’histoire du design.

Le BAUHAUS des années 20

C’est en réaction au naturalisme de l’Art Nouveau et du Arts and Crafts dont on retient, entre autres, les formes courbes et sensuelles empruntées à la nature, que naît en Allemagne, le BAUHAUS, fondé par Walter Gropius. Lui et ses amis du mouvement pensent que l’architecture, les meubles et les objets doivent réunir l’esthétisme et la fonctionnalité, en simplifiant les lignes au maximum, de manière à pouvoir combiner tous ces éléments entre eux et faciliter ainsi une harmonie. Le mode de fabrication industrielle permet de réunir arts plastiques et arts appliqués (ce que prône aussi l’Art Nouveau) mais l’épure du style offre aux créateurs une très grande liberté dans leur travail.

La fameuse chaise Wassily et la coiffeuse de style Bauhaus

La théière et le plafonnier Bauhaus

Pour le BAUHAUS, l’objet doit faire sens. La simplicité doit répondre à une fonctionnalité. Objets, bâtiments et mobilier doivent être en cohérence. Dans ces années 20, la devise du BAUHAUS est : l’art et la technique, une nouvelle unité.

Parmi les artistes très connus du mouvement BAUHAUS, on compte par exemple Le Corbusier et Marcel Breuer. Adolf Loos, parlera de l’architecture de la nudité. Pour l’illustrer, on peut citer la fameuse maison construite pour l’exposition du BAUHAUS en 1923, la Haus am Horn. Architecture et mobilier se répondent.

La maison Haus am Horn de Weimar, construite en 1923

Walter Gropius précisait que l’objectif de la construction de la maison était de faire émerger «le plus grand confort avec la plus grande économie par l’emploi de la meilleure technologie et de la meilleure répartition de l’espace tant au niveau de la forme, de la taille, et de l’articulation. » Les intérieurs de la maison Am Horn ont été signés par Marcel Breuer.

Le mouvement Bauhaus termine son évolution en 1933, à l’arrivée du nazisme. Mais quelques créateurs dont le fondateur, émigrent et font des émules, notamment aux États-Unis où sera créée l’école d’architecture de Chicago.

Plus tard, à la fin des années 40 et début 50, Le Corbusier va construire sa Cité Radieuse à Marseille. Directement inspirée du Bauhaus, elle est un village vertical qui répond à toutes les caractéristiques du mouvement. Je ferai plus tard un article spécial sur cet ensemble unique et vraiment moderne. En voici quelques photos.

La Cité Radieuse, façade et pilotis

Un appartement parmi d’autres et la piscine, située sur le toit juste sous l’école maternelle

Sources et crédits photos : Pinterest, ArchDaily, Modernisme.art-zoo.com, Zendart Design, Abritel, citadiavision, cryfil.over-blog, Cap vers la Provence.

 

 

 

 

2 réponses
    • Valérie Chelle
      Valérie Chelle dit :

      Merci beaucoup pour votre commentaire. J’essaie de faire au mieux, avec le plus de curiosité et de plaisir possible.
      Valérie

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.