Le design des années 50

La période est faste. Nous sommes au sortir de la guerre et tout est à reconstruire. Forcément, les idées foisonnent et une chose est à noter : le début de la publicité qui explique au consommateur pourquoi un produit est séduisant, moderne et à la mode.

Une phrase célèbre du designer français et expatrié aux Etats-Unis, Raymond Loewy, prend tout son sens dans ces années-là : « La laideur se vend mal. » ou encore « Il est inutile qu’un objet soit beau si on ignore qu’il l’est. » La publicité se met donc au service du design. Les modes, quand elles changent, écrasent les précédentes et relancent l’économie. Pour en revenir à monsieur Loewy, il est celui qui redessina la bouteille de Coca-Cola et l’immortalisa.

Dans les années 50, les lignes sont plutôt courbes, les couleurs très présentes.

Quelques exemples d’objets

La chaise Ombre de Charlotte Perriand 1955 et Le fauteuil Diamond de Harry Bertoia 1952

Le petit moulin à café Moulinex et la Démon-Table de Mathieu Mategot

Et sur 3 pattes, les lampes Akari 10A de Isamu Noguchi et les chaises fourmi de Arne Jacobsen

Et pour la petite histoire…

Le designer Nathan Chandler acheta en 2010 une maison construite en 1956. Quand il poussa la porte, la maison n’avait jamais été habitée. Et voici ce qu’il y trouva : une vraie cuisine des années 50 qui n’avait jamais servi. C’est juste magnifique !

C’était pour finir en beauté ;)

Sources et Crédits photos : Zendart Design, Artcurial, Incollect, Selency, Hive Modern, Deco.fr, Nathan Chandler

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.