Articles

sol-PVC

Choisir le sol de sa cuisine

Quel sol pour sa cuisine ?

Nous avions déjà fait un article sur les sols de cuisine. Cela fait presque un an ! Un petit tour des nouveautés n’est pas superflu !

On a que l’embarras du choix. Du bois, du plastique, du carrelage… la terre battue n’étant pas très facile d’entretien. Le goût de chacun est déterminant bien sûr mais l’entretien est de toute importance !!

Un sol en bois

C’est tout à fait possible, à condition que ce soit un bois dur et de qualité, plutôt chêne ou noyer. J’ai acheté personnellement un plancher en bois huilé, il y a déjà 7 ans de cela et il n’a pas bougé. Bien sûr, il doit être posé avec une bonne colle et de manière à supporter les différences de température et d’hygrométrie qui ne manquent pas de faire bouger les planches suivant les saisons.

Quand tout est fait dans les règles de l’art, c’est juste ma-gni-fi-que ! Donc, pose par un professionnel ou par un compagnon super doué ! Pour l’entretien, de l’eau et du savon noir liquide font très bien l’affaire.

Un sol en carrelage

Alors là, le choix est presque illimité ! Classiques, modernes, de toutes les couleurs, effet matière, imitation bois etc. Niveau entretien : de l’eau et un produit lavant classique.

Et les autres…

Le lino, le béton ciré etc. Important à savoir : ne jamais perdre de vue qu’un sol vinyle, un lino sont des sols en plastique. Donc : attention aux brûlures type cigarettes, poêle à bois etc. De plus, ces sols préfèrent des supports bien lisses et droits pour un bel effet. Pour ce qui concerne le béton, c’est du solide, c’est étanche mais là encore adressez-vous à un pro si vous n’êtes pas sûr de vous. La qualité de préparation de ce genre de matériau ne supporte pas l’à peu près. 

sources : Deavita, Castorama, Leroy Merlin, Saint-Maclou, Gerflor, Design Mag, Maison.com, deco.fr, Maison-deco.com,

 

pierreetsol

Quel sol choisir pour sa cuisine ?

Les critères de choix

On pense souvent d’abord au critère esthétique. Le sol doit se marier avec les meubles de la cuisine autant qu’avec la décoration, les murs, les couleurs de votre pièce. Mais, le critère d’importance et à ne surtout pas négliger reste la résistance aux chocs et aux taches. De même la facilité d’entretien des sols.

Le carrelage

C’est sûrement le revêtement le plus classique et qui offre le plus de choix. Il est brillant ou mat, il imite des textures tels le bois ou le métal et il est très facile d’entretien. En revanche, certains carrelages sont fragiles : ils se fêlent si un objet lourd tombe dessus. La terre cuite est un des plus répandus, avec le grès et la pierre naturelle. SI le grès ne craint pas grand chose, les 2 autres nécessitent un entretien régulier; Leur porosité les rend fragiles aux taches. Mais si vous êtes soigneux, vous pourrez profiter d’un revêtement chaud et naturel.

Le parquet

L’utilisation du parquet massif pour le sol d’une cuisine répond souvent à un souhait d’authenticité et de confort. On se tournera plus volontiers vers des bois exotiques ou traités pour la résistance à l’humidité et aux taches. L’entretien peut se faire avec du savon noir par exemple. Attention aux lessives type Saint-Marc qui risquent de noircir le bois ! Si vous n’êtes pas à cheval sur la noblesse du bois, vous pouvez opter pour du stratifié. Sa couche supérieure est en résine et elle est ultra protectrice contre l’humidité. Il imite aussi l’aspect du bois d’une manière honorable. Ce n’est pas parfait mais on obtient quelque chose d’honnête esthétiquement.  Le revêtement le plus utilisé en ce moment est le contrecollé. Il est constitué de 3 couches de bois. Ses multiples déclinaisons, couleurs et aspects, en font un matériau très prisé. 

Le linoléum

Le bon vieux lino… il est toujours d’actualité. Il fait partie des revêtements les moins chers et les plus diversifiés, en motifs et en couleurs. L’entretien est très facile. Il imite le bois, le carrelage, les matières naturelles etc. Facile à poser, il se change aussi rapidement selon les goûts du moments. Un grand classique !

Alors, vous avez le choix ! 

Sources : Saint-Maclou, Pierre et sol, Au temps jadis, Des sols et des murs